Coselmar : les scientifiques vulgarisent

Dans les Pays de la Loire, plus de 160 chercheurs ont collaboré au programme Coselmar sur la gestion durable du littoral et du milieu marin. Leur travail est à découvrir, dès le 27 avril, dans une websérie originale.

Enquête en eaux troubles, Dilemme dans nos assiettes, Terreur sur le littoral, Recherche maison en bord de mer… Les quatre épisodes de la websérie Les Éclaireurs Coselmar sont drôles, ludiques et grinçants, sans galvauder le contenu scientifique en filigrane.

C’est lors du colloque Oceanext, en juin 2016 à Nantes, qu’a germé l’idée d’une websérie, en partant du modèle du concours Ma thèse en 180 secondes qui permet aux doctorants de vulgariser le contenu de leur travail pour le grand public.

« Plutôt que de faire des ouvrages collectifs qui resteraient dans nos bibliothèques, on s’est dit que ce serait bien de montrer une partie du résultat de nos recherches, de façon concrète », résume Sophie Pardo, économiste au laboratoire d’économie et de management Nantes Atlantique et coordinatrice scientifique du projet pour l’université de Nantes.

Derrière les histoires de Marc, simple citoyen, et Océane, jeune chercheuse, il y a le fruit de quatre années de recherches pluridisciplinaires du programme Coselmar (1), sous l’égide de l’Institut universitaire mer et littoral de Nantes. Avec 169 chercheurs (biologistes, économistes, géographes, chimistes, sociologues…), doctorants ou post-doctorants, qui ont planché sur des sujets très sérieux touchant à la biodiversité, l’exploitation et la valorisation des ressources marines, et les nouveaux risques et usages de l’espace maritime et littoral.

Les scientifiques présenteront prochainement au public chaque épisode de la websérie : au siège du port de Nantes – Saint-Nazaire (27 avril), aux Sables-d’Olonne (4 mai), aux Jardins de la mer au Croisic (11 mai), au centre Biotopia de Notre-Dame-de-Monts (18 mai). Le 1er juin, un atelier collaboratif autour des solutions d’avenir pour la mer et le littoral sera proposé à Nantes.

« Les Éclaireurs Coselmar, c’est un exercice qui nous sort de notre zone de confort, nous, chercheurs. On a eu un plaisir fou à le faire ! Des collègues, en France et en Europe, songent d’ailleurs à reprendre l’idée », souligne Sophie Pardo.

 Véronique COUZINOU, article paru dans le journal Le Marin

 

  • Interactif. Le public pourra voter pour choisir la fin du scénario des épisodes. Et pourra visionner tous les épilogues envisagés, l’idée étant de donner des clés de compréhension pour chaque choix.
  • Projets. Plus d’une dizaine de demandes de subventions européennes ont été déposées par des équipes de recherche pour poursuivre des projets issus des travaux Coselmar.

(1) Financé par la région Pays de la Loire (2,1 millions d’euros), ce programme de recherche a réuni onze laboratoires de l’université de Nantes, un de l’université d’Angers et cinq de l’Ifremer.

2017-05-30T11:31:38+00:00